aquette

⇒AQUETTE, subst. fém.
A.— Rare. Liqueur italienne composée d'eau, de vin et de divers aromates.
Rem. Attesté ds la plupart des dict. gén. du XIXe et du XXe siècle.
B.— Autre dénomination de l'aqua-toffana :
Ce qui surtout faisait frémir le ministre et lui ôtait tout courage, c'est que le gouverneur de la citadelle était accusé de s'être défait jadis d'un capitaine, son ennemi personnel, au moyen de l'aquetta de Pérouse.
STENDHAL, La Chartreuse de Parme, 1839, p. 289.
PRONONC. ET ORTH. — 1. Forme phon. Dernière transcription ds LITTRÉ : a-kouè-t'. LAND. 1834 transcrit : a-kète; BESCH. 1845 : a-kè-tte. 2. Forme graph. — Les dict. qui enregistrent le mot ne donnent que la forme aquette. Pour la forme aquetta cf. supra.
ÉTYMOL. ET HIST. — 1. 1752 (Trév. : Aquette. Liqueur qui se fait en Italie, surtout au Royaume de Naples, & qui est composée de vin, d'un tiers d'eau, & de plusieurs sortes d'aromates. « Aquetta ». Ce débauché est mort pour avoir trop bû d'aquette); 2. 1839 « poison subtil qui est une solution concentrée d'arsenic » aquetta de Pérouse, supra; 1863 (LITTRÉ : Aquette. Nom de l'aqua-toffana).
Empr. à l'ital. acquetta littéralement « petite eau » (dér. de acqua; suff. dimin. -etta). Le fr. aquetta est une mauvaise orthographe de l'ital. dont aquette est une francisation. Le sens 1 n'est pas attesté dans les dict. ital., seul celui de « vin coupé » l'est dep. le XVIe s. (Soderini [1526-1597] I, 470 ds BATT.); 2 dep. le XVIIe s. (Segneri [1624-1694] II, 20 ds BATT.), se dit aussi acquetta di Napoli, acquetta di Perugia (cf. Panzini, Dizionario moderno delle parole che non si trovano nei dizionari comuni [1re éd. 1905] IV-6, ibid. : Acquetta o acqua Tofana, o acquetta di Napoli, o di Perugia, o manna di S. Nicolò da Bari. Veleno a base di arsenico, inventato da una megera di nome Tofana; usato nel secolo XVII. Anche oggi il popolo in alcune regioni dice « dar l'acquetta » per significare uccidere con lento veleno) et acqua di Perugia, acqua di Napoli; voir aussi aquatofana.
BBG. — CHESN. 1857. — WIND (B. H.). Les Mots ital. introd. en fr. au XVIe s. Deventer, 1928 [Gr. VIDOS (B. E.). Arch. rom. 1930, t. 14, p. 134].

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • aquette — (a kouè t ) s. f. 1°   Nom d une liqueur d Italie, composée de vin, d un tiers d eau et de diverses sortes d aromates. 2°   Nom de l aqua toffana. ÉTYMOLOGIE    Ital. acquetta, petite eau, de acqua, eau (voy. eau) …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • aqua-tofana — ⇒AQUA TOFANA, subst. fém. Poison subtil nommé aussi aquette : • ... vous verrez passer par la rue des gens droits, frais et roses dont le diable boiteux, s il vous effleurait de son manteau, pourrait vous dire : « Ce monsieur est empoisonné… …   Encyclopédie Universelle

  • Achille de Broglie — Surnom « Chevalier de Broglie » Naissance 16 août 1672 Décès 13 avril 1750 (à 78 ans) à Paris Origine …   Wikipédia en Français

  • boucon — ⇒BO(U)CON, (BOCON, BOUCON)subst. masc. Vx. ,,Mets ou breuvage empoisonné (Mots rares 1965) : • Je connais dès longtemps le venin du reptile, Mais, contre tout boucon ou toxique, j ai là ... L antidote fameux de Pèdre d Avila. COPPÉE, Guerre de… …   Encyclopédie Universelle

  • bocon — ⇒BO(U)CON, (BOCON, BOUCON)subst. masc. Vx. ,,Mets ou breuvage empoisonné (Mots rares 1965) : • Je connais dès longtemps le venin du reptile, Mais, contre tout boucon ou toxique, j ai là ... L antidote fameux de Pèdre d Avila. COPPÉE, Guerre de… …   Encyclopédie Universelle

  • aqua-toffana — (ou tofana) [akwatɔfana] n. f. ÉTYM. 1823, aqua Toffana mot ital., de aqua « eau », et Toffana nom propre. ❖ ♦ Hist. Poison subtil dont on attribue l invention à une femme de Palerme, Giulia Toffana (XVIIe siècle). ♦ Var. graphique : acqua tofana …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.